L’économie numérique post-COVID doit inclure les personnes handicapées.

Les changements dus à l’expansion de l’économie numérique pourraient soit aider les personnes handicapées à accéder plus facilement au monde du travail, soit créer des obstacles plus importants. Un nouveau rapport de l’OIT propose des actions visant à garantir que le monde du travail post-COVID soit inclusif pour les personnes
Les progrès de l’économie numérique, considérablement accélérés par la pandémie COVID-19, créent des opportunités sans précédent pour construire un monde du travail plus inclusif pour plus d’un milliard de personnes handicapées dans le monde, selon un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT).Cependant, les barrières numériques menacent également d’aggraver les inégalités et l’exclusion existantes, à moins qu’elles ne soient contrées par des initiatives efficaces et ciblées, comme le souligne l’étude.
Le rapport, An inclusive digital economy for people with disabilities (Une économie numérique inclusive pour les personnes handicapées), a été préparé par le Réseau mondial des entreprises et du handicap (GBDN) de l’OIT et la Fundación ONCE, une ONG espagnole spécialisée dans le handicap. Il examine les effets de la révolution numérique sur la création de nouveaux emplois, les modifications des rôles et des modèles de travail existants, ainsi que les processus de recrutement en ligne. Il met également en évidence les principaux domaines d’action des différents groupes de parties prenantes, notamment l’industrie numérique, les universités, les gouvernements, les travailleurs et les employeurs, ainsi que les personnes handicapées elles-mêmes.Le rapport met en évidence trois principaux leviers pour créer un marché du travail numérique plus inclusif pour les personnes handicapées : garantir l’accessibilité, favoriser les compétences numériques et promouvoir l’emploi numérique.

L’augmentation du travail numérique crée des problèmes aigus pour ceux qui ne possèdent pas les compétences ou les équipements nécessaires, indique l’étude, qui souligne qu’en raison d’une exclusion persistante, les personnes handicapées ont généralement un niveau d’éducation et de formation inférieur à celui de leurs pairs non handicapés.

Par conséquent, la reconversion et l’amélioration des compétences seront essentielles pour construire un avenir professionnel inclusif, parallèlement aux initiatives visant à favoriser l’emploi numérique et à soutenir la collaboration entre les acteurs concernés. Les technologies d’assistance (TA) pourraient également ouvrir de nouvelles professions et opportunités. Toutefois, le rapport avertit que le manque d’AT accessibles pourrait créer de nouveaux obstacles, car sans elles, de nombreux outils numériques essentiels ne seront pas utilisables par les personnes handicapées.

«La pandémie de COVID-19 a accéléré les tendances déjà présentes dans le monde du travail, notamment l’expansion de l’économie numérique», a déclaré Manuela Tomei, Directrice du département des conditions de travail et de l’égalité de l’OIT. «Nous devons veiller à orienter cette tendance de manière à ce qu’elle soutienne un avenir de travail inclusif dans lequel les talents et les compétences des personnes handicapées peuvent contribuer au succès des lieux de travail et des sociétés du monde entier.»
«Pour ne laisser personne derrière, la révolution technologique que nous vivons, et qui a été accélérée par la pandémie, doit assurer une conception inclusive pour les personnes handicapées, afin d’éviter qu’elle ne soit un obstacle pour elles», a souligné Fernando Riaño, Directeur des relations institutionnelles et de la responsabilité sociale au sein du groupe social ONCE, dont fait partie la Fundación ONCE.

Le rapport a été publié lors de la conférence du projet Zéro, la plus grande réunion annuelle consacrée aux personnes handicapées, qui s’est tenue le 10 février sur le thème «Emploi et TIC». Son objectif est de sensibiliser les participants à la manière dont un monde du travail de plus en plus numérique affecte les personnes handicapées et d’identifier comment l’avenir du travail peut être façonné pour être plus inclusif. Il a été développé dans le cadre de Disability Hub Europe, un projet mené par la Fundación ONCE et cofinancé par le Fonds social européen.

Le présent rapport s’appuie sur la publication de 2019 intitulée Making the Future of Work inclusive of persons with disabilities (Rendre l’avenir du travail inclusif pour les personnes handicapées), préparée pour la conférence de l’OIT GBDN de 2019 sur l’avenir du travail.
https://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_770163/lang–fr/index.htm

Leave a Comment