L’inoubliable bus qualité.

L’année 1985 a été marquée par l’élaboration du 1er Plan National de Promotion de la Qualité. L’objectif de ce plan, dont la mise en exécution s’étalait sur cinq ans, consistait à améliorer la qualité des produits industriels et ce avec la concours des agents économiques et des partenaires sociaux. L’on souligne l’importance que revêt l’amélioration de la qualité de la production dont le but est de s’assurer une meilleure compétitivité des produits tunisiens sur les marchés extérieurs et de satisfaire les besoin du citoyen en produits de qualité satisfaisante et disponibles à un prix raisonnable.

L’année 1992 a été aussi par l’élaboration du 2ème Plan National de Promotion de la Qualité qui visait l’amélioration de la qualité des produits et services et la participation de chacun à l’amélioration de la qualité de son travail, aussi bien dans les entreprises de production que dans les services publics.

Enjeu national capital, la qualité avait, en effet, des répercussions sur l’amélioration de la compétitivité des entreprises tunisiennes, l’amélioration de l’efficacité et de la qualité des services publics, et permettait une amélioration de la sécurité collective.

Pour mieux présenter ces plans, enraciner cette culture qualité, une  Campagne Nationale pour la Promotion de la Qualité a été organisée par l’INNORPI  du 17 novembre au 13 janvier 1995. L’évènement majeur était la confection d’un bus qualité. Un Bus Qualité, spécialement aménagé de couleur rouge et blanc avec le drapeau tunisien a fait le tour de 44 zones industrielles à travers toute la république. Toute une équipe a été mobilisée pour sillonner le pays chapeauté par feu Ali BEN GAIED, le président Directeur Général de l’INNORPI. Il était l’auteur du premier et deuxième plan de la qualité et concepteur du bus qualité. Un de ces jours, j’étais chez lui pour s’enquérir de sa santé. Il m’a offert un cadeau précieux sous forme de tableau qui schématise ce bus qualité dessiné par un cadre de l’ISO et signé par le président de l’ISO.

Zouhaier MARRAKCHI